Le Conseil National du Rassemblement National Démocratique, réuni en sa 5ème session ordinaire les Jeudi 21 et Vendredi 22 Juin 2018 à ZERALDA ;


Ayant entendu la déclaration d’ouverture de M. Ahmed OUYAHIA, Secrétaire Général du Parti ;


Rappelant les résolutions politique, économique et sociale, adoptées par le 5ème Congrès ordinaire du Parti ainsi que ses propres déclarations politiques adoptées durant ses précédentes sessions ;


A l’issue d’un riche débat qui lui a permis d’analyser en profondeur la situation sécuritaire, politique, économique et sociale dans le pays, ainsi que la situation prévalant sur la scène internationale ;


Adopte la Déclaration Politique suivante :


Examinant la situation sécuritaire, le Conseil National salue les efforts et les sacrifices de l’Armée Nationale Populaire et des forces nationales de sécurité qui ont restauré d’une manière quasi totale la sécurité à l’intérieur du pays. Il se recueille à la mémoire des martyrs du devoir national.


Le Conseil rend également hommage à l’ANP et aux forces de sécurité pour leur mobilisation aux frontières, afin de préserver notre pays de toute action hostile des groupes du crime organisés présents dans certains pays voisins, qu’il s’agisse des groupes terroristes ou des narcotrafiquants.


Le Conseil National condamne avec force tous les criminels locaux ainsi que les acteurs étrangers qui tentent d’introduire des quantités de plus en plus importantes de drogues dans le pays. Il considère cela comme une agression contre notre jeunesse et la société en général, et rappelle la revendication du Rassemblement pour l’application de la peine capitale contre toute personne impliquée dans ce trafic criminel.


Le Conseil dénonce les campagnes orchestrées par certaines organisations non gouvernementales étrangères contre les Pouvoirs publics de notre pays qui veillent, dans le cadre de la loi, à protéger l’ordre public et la sécurité face aux flux de migrants illégaux.


Abordant la situation politique nationale, le Conseil National se félicite du climat de stabilité prévalant et qui facilite le bon déroulement du processus de reconstruction nationale dans tous les domaines sous la direction de S.E.M. le Président Abdelaziz BOUTEFLIKA.


Le Conseil salue le haut degré de coordination qui existe au sein de la majorité présidentielle au Parlement, ce qui permet la conduite du plan d’action du Gouvernement, dans le respect du rôle de l’opposition parlementaire.


Le Conseil salue également la présentation au Parlement du projet de loi organique relatif à l’Académie nationale de la langue amazighe instituée par la Constitution. Il considère que c’est là l’aboutissement d’un processus de consolidation de l’unité nationale et de réappropriation par la Nation de son identité nationale dans toutes ses composantes.


Le Conseil National relève avec intérêt les appels et les initiatives pour un débat national entre les forces politiques du pays, en vue de déboucher sur un consensus national. Il déclare que le Rassemblement national démocratique sera disposé à prendre part à tout débat ou dialogue politique dans le respect de la Constitution et des Institutions.


Le Conseil national condamne fermement les appels de certains activistes au séparatisme et désormais au recours aux armes dans la région de la Kabylie, partie indissociable de l’Algérie. Il salue les réactions dignes et patriotiques de plusieurs forces politiques contre de telles dérives.


Le Conseil national rejette également avec force les campagnes haineuses menées de l’étranger par certains milieux médiatiques, associatifs ou syndicaux contre notre pays et ses institutions. Il considère que ces campagnes sont des réactions revanchardes face à l’indépendance de décision de l’Algérie ainsi que sa fidélité à ses principes cardinaux en matière de relations internationales.


Rappelant que notre pays se rapproche de plus en plus des élections présidentielles du printemps 2019, le Rassemblement national démocratique par la voix de son Conseil National réaffirme son soutien au Moudjahid Abdelaziz BOUTEFLIKA qu’il appelle dans une résolution spéciale, à poursuivre ses efforts au service de la Patrie.


Le Conseil exprime son espoir que la marche de notre pays vers les élections présidentielles de 2019 sera balisée par un débat démocratique autour de projets de programmes et non point par des discours et des déclarations marquées par l’anathème et parfois même l’atteinte à la dignité des institutions. 


Analysant la situation économique et sociale, Le Conseil National se félicite de la poursuite de la dynamique de croissance en dépit de la régression des recettes de l’Etat tirées des hydrocarbures.


Le Conseil salue de nouveau la décision de M. le Président de la République matérialisée dans la loi, d’autoriser le Trésor public à recourir temporairement à l’emprunt auprès de la Banque d’Algérie.


Il note avec satisfaction que cette mesure à permis à l’Etat de payer ses dettes envers les entreprises publiques et privées, de dégeler un nombre important de projets à l’arrêt faute de ressources, et d’une manière générale, de relancer l’investissement, dans le pays ce qui laisse entrevoir une amélioration de la croissance en 2018. Il note également que cette politique mise en place depuis l’année dernière est accompagnée de mesures prudentielles qui ont permis une stabilisation sinon même un recul de l’inflation.


Le Conseil National soutient aussi la démarche des pouvoirs publics destinée à introduire graduellement et de manière souveraine des réformes structurelles, économiques et financières, dans la préservation de la politique sociale du pays ainsi que de l’indépendance financière de l’Algérie.


Le Conseil salue également les mesures de sauvegarde économique pour ralentir le flux des importations, promouvoir la production nationale et préserver les réserves de change du pays.


Il saisit cette occasion pour appeler les opérateurs économiques à tirer profit de cette conjoncture pour augmenter leurs investissements en vue de satisfaire la demande nationale, d’améliorer d’emplois, et d’augmenter aussi les exportations hors hydrocarbures.


Dans ce même contexte, le Conseil national salue la tenue des assises nationales de l’agriculture. Il déclare aussi son plein soutien à toute initiative des Pouvoirs publics pour un développement accru de l’agriculture et une poursuite du développement rural.


Le Conseil National se félicite des différentes rencontres et initiatives organisées ces derniers mois pour la promotion du recours aux énergies nouvelles et renouvelables ainsi qu’au développement des industries liées à cette activité.


Le Conseil National salue également les efforts des Pouvoirs publics pour maintenir la politique sociale de l’Etat, notamment à travers l’amélioration du cadre de vie de la population, y compris le logement, ainsi que le maintien de multiples subventions publiques.

Abordant la situation sur la scène internationale, le Conseil National relève qu’elle demeure malheureusement marquée par l’instabilité et l’injustice.


Le Conseil demeure préoccupé par la persistance de la violence terroriste au Mali. Il exprime son espoir que le processus de paix au Mali consigné dans l’accord d’Alger aboutira à court délai pour restaurer la sécurité et la stabilité dans ce pays voisin et par, delà dans le Sahel en général, au bénéfice du bon voisinage et de la coopération entre les peuples de cette région.


Le Conseil National renouvelle son appel à toutes les forces libyennes pour faire prévaloir une solution politique nationale à la crise libyenne, une solution fondée sur l’unité de ce pays, sur la préservation de son intégrité, son indépendance et sa souveraineté, sur l’expression des choix du peuple libyen par la voie des urnes, ainsi que sur la réconciliation nationale dans ce pays frère et voisin.


Le Conseil National réaffirme la solidarité du Rassemblement avec le Front Polisario pour la concrétisation du droit légitime du peuple sahraoui frère et voisin à l’autodétermination sous l’égide des Nations Unies.


Le Conseil dénonce vigoureusement aussi les campagnes viles et calomnieuses de la puissance occupante au Sahara Occidental contre notre pays. Il considère que de tels agissements sont une insulte à l’avenir commun des peuples algérien et marocain dans le cadre de l’édification de l’unité maghrébine.


Le Conseil National condamne énergiquement les massacres barbares commis contre la population palestinienne civile, notamment à GHAZA, par les forces d’occupation sionistes assurées de l’impunité aux Nations Unies. Il réaffirme aussi, qu’en dépit de toute mesure illégale et unilatérale, EL QODS demeurera la capitale d’un Etat palestinien indépendant et souverain dont l’édification sera la solution juste et définitive au conflit du Moyen Orient. 


Concernant la situation organique du Parti, le Conseil national a adopté une résolution organique consignant ses appréciations et ses décisions à ce sujet.


 


* * *

تغريدات

ألبوم الصور

المزيد من الألبومات